Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

My Home Hero T.7 – Masashi Asaki / Naoki Yamakawa

Résumé

Et voilà… ça recommence… ou plutôt… non… c’est la continuité des choses…

Avis

Dans ce septième tome de My Home Hero, Tetsuo fait la connaissance des garçons qui gravitent autour de sa fille. L’un d’eux est forcément envoyé par la pègre, mais qui sont les autres, et pourquoi s’intéressent-ils soudain à Reika ?

Ce tome commençait mal, avec le côté midinette entourée par quatre prétendants qui évoquait davantage un shojo qu’un seinen, mais contre toute attente, c’est celui que j’ai préféré jusqu’à maintenant, et qui apporte (enfin) le second souffle nécessaire à ce manga.

Les motivations de Kanai sont assez mièvres, mais elles ont le mérite de bouleverser un peu l’ordre établi et d’amener de nouveaux enjeux, ainsi que de nouvelles alliances. Je trouve néanmoins dommage d’avoir introduit les quatre garçons exactement le même jour. Sachant qu’ils ont tous des motivations différentes, le hasard est trop gros.

Je ne comprends pas non plus comment Tetsuo a pu être identifié aussi facilement par un parfait inconnu grâce au roman qu’il a écrit. D’ailleurs, le roman… Je ne l’ai pas spécifiquement évoqué dans ma précédente chronique, mais je le compte parmi les actions débiles que je lui reproche. Il fallait tellement s’attendre à ce que ça tourne mal que j’ai envie de lui dire d’aller se jeter directement dans une cellule, parce qu’une partie de lui fait tout pour en arriver là ! Comment peut-on mettre au point des stratégies aussi élaborées et se montrer en parallèle si stupide, si inconscient ?

Vous l’aurez compris, plus j’avance, moins je supporte Tetsuo. En revanche, j’apprécie toujours autant Kasen, elle m’a fait rire aux éclats avec son couteau. Et Kyôichi… Aaah, Kyôichi ! J’ai déjà dit que j’adorais ce personnage ? Cette classe ! Ce charisme ! Je suis heureuse qu’il soit de retour, un tome sans lui, c’était beaucoup trop long ! Même s’il semble avoir un plan, je m’inquiète de ce que l’avenir lui réserve. Quant à Shiraku, je dois avouer qu’il m’intrigue, il est le seul dont le rôle reste pour l’heure mystérieux.

Dans l’ensemble, et malgré les défauts récurrents, j’ai vraiment passé un bon moment avec ce tome, qui a ravivé mon intérêt pour le manga. J’hésitais à poursuivre ma lecture, mais il m’a convaincue de continuer (surtout grâce à Kyôichi, je le reconnais).

Note : 4 / 5

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :