Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Echoes T.2 – Kei Sanbe

Résumé

Senri a retrouvé l’entreprise qu’il avait vue à la télé… Malheureusement, l’assassin de son frère a déjà disparu dans la nature. Tout ce que l’adolescent arrive à obtenir, c’est l’adresse de son domicile. Mais là encore, il fait chou blanc : l’homme à la cicatrice semble avoir simulé un suicide pour échapper à des usuriers ! Le seul indice que le lycéen parvient à récupérer est un porte-carte… dans lequel se trouve une photo de sa mère ! Déstabilisé par cette découverte, il décide de mener l’enquête. Hélas, avant qu’il puisse esquisser le moindre plan, un camarade de classe qu’il avait escroqué quelques jours plus tôt vient prendre sa revanche…

Avis

La combine de Senri a été éventée, et il doit faire face à des représailles dans ce second tome d’Echoes. L’arnaqué devient l’arnaqueur et décide de le dépouiller de son argent, mais Senri, loin de se laisser déposséder docilement, décide de mettre ce coup du sort au service de ses propres intérêts.

Dans ma précédente chronique, je redoutais un peu la grosse coïncidence au niveau des évènements qui se succèdent dans la vie de Senri, à juste titre. Après plus d’une décennie à ne rien faire d’autre que mûrir sa vengeance et amasser de l’argent afin de pouvoir la mener à bien, les rebondissements se multiplient autour de lui avec un peu trop de chance. Même quand la situation se retourne contre lui, il s’arrange pour la transformer en nouvelle piste, alors qu’il n’en a eu aucune pendant des années.

Autre reproche que j’avais déjà formulé, je ne supporte toujours pas la trop moralisatrice Enan, qui passe son temps sur les talons de Senri pour le surveiller et s’échiner à le ramener du « bon côté ». À l’inverse, j’apprécie de plus en plus le jeune homme, qui continue de se dévoiler progressivement.

Dans l’ensemble, et malgré ces petits bémols, mon avis sur ce manga reste très positif. J’aime son atmosphère pesante et sombre, et la puissance que se dégage de certaines scènes, notamment toute la symbolique autour du shifumi.

Le nouveau personnage, Kato, m’intrigue beaucoup. Il est à la fois mystérieux et charismatique, et contrebalance le tempérament de Senri, qui a tendance à se précipiter sans réfléchir. Pour le moment, il a un peu des airs de mentor ambigu, et cela me plaît. J’espère que la suite exploitera le lien qui s’est établi entre Senri et lui.

Quant à la fin… J’ai envie de crier « Quel suspens ! », car je ne m’y attendais pas et je suis curieuse de découvrir les conséquences de cette révélation, mais en même temps, je la classe dans la catégorie des hasards aussi heureux que soudains évoqués ci-dessus. C’est dommage, c’est vraiment le point noir à mon goût de ce pourtant très bon manga.

Note : 4 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :