Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Devil’s Line T.14 – Ryo Hanada

Résumé

Queen et son équipe ont pris d’assaut la résidence officielle du Premier ministre. L’attaque s’est soldée par un échec. Le Premier ministre a été assassiné publiquement alors qu’il faisait des révélations sur les vampires. Le débat sur l’avenir des vampires a repris de plus belle…

Avis

Ce dernier tome de Devil’s Line met en scène des histoires courtes, centrées sur divers personnages (principaux et secondaires) des tomes précédents. Tsukasa, Anzai, Hans, mais aussi les anciens du CCC, le personnel d’Onlo et d’autres encore apparaissent afin de clôturer le manga.

J’ai été un peu mauvaise langue dans ma précédente chronique, puisque la mangaka traite dans cet ultime tome de certains points dont j’avais déploré la négligence jusqu’à présent. Le couple Jill / Sawazaki a notamment droit à sa petite conclusion, mais il est surtout question de Akimura, l’ami de Tsukasa arrêté au tout début de l’histoire, qui bénéficie d’une bonne conclusion.

Celles d’Ushio, 07, 09 et Kikuhara resteront en revanche beaucoup plus ouvertes. D’ailleurs, Kikuhara demeurera définitivement une énigme pour moi. Quant à Ishimaru, je ne m’explique pas trop son nouveau statut. Pourquoi lui avoir confié cette « charge » ? D’ailleurs, j’avais presque oublié qu’il avait été membre du CCC… Un oubli à mettre sur le compte du gros reproche que je fais à ce manga depuis quelques tomes : sa densité ! Difficile de ne pas se mélanger et d’omettre de détails, tant il y a de personnages et tant il y a des rebondissements aussi rapprochés les uns des autres.

Le chapitre sur Hans est touchant, mais n’apporte pas grand-chose à un personnage déjà extrêmement attachant et sympathique. J’aurais plutôt préféré voir une rencontre entre Anzai et son père, mais malheureusement, elle n’aura pas lieu. On le voit en revanche faire la connaissance des parents de Tsukasa, et avoir quelques discussions qui leur ouvrent les portes d’un avenir pour lequel ils semblent prêts à surmonter toutes les épreuves.

En somme, un quatorzième et dernier tome agréable, mais qui me conforte dans ma position vis-à-vis de ce manga. Il aurait mérité plus de temps et plus de développement, car il laisse un petit goût de trop peu et trop compacté derrière lui. Je ne serais pas contre un spin-off sur les anciens du CCC, ou même une suite, car j’ai le sentiment qu’il y a encore beaucoup à raconter.

Note : 4 / 5

2 commentaires sur “Devil’s Line T.14 – Ryo Hanada

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :