Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Lovely Hair T.6 – Ema Toyama

Résumé

Pour la première fois depuis treize ans, Mashiro retrouve sa mère et Hayate, son père. La mère de Mashiro, Aoï, n’a plus de force. Pour honorer sa mémoire et arrêter les Kamitsuka, Mashiro se lance dans un apprentissage de l’extrême. À la découverte du passé de sa famille et des dieux, c’est la roue de son propre destin que Mashiro met en branle !

Avis

Mashiro retrouve enfin sa mère dans ce sixième tome de Lovely Hair, mais une mauvaise surprise l’attend. Le père de Hayate lui apprend qu’elle a dépensé toute son énergie pour la protéger, et qu’elle est prisonnière d’un sommeil dont elle ne peut se réveiller. Il va tout de même essayer de la ramener et confie à Mashiro un rouleau qui contient les enseignements destinés aux miko.

Je n’osais plus le croire, mais ce tome remonte un peu le niveau des précédents. L’intrigue prend une tournure plus dramatique, que ce soit avec la découverte d’Aoi endormie ou du destin de Beniko, la première miko, et surtout, elle prend davantage le temps de se poser. Les combats ne s’enchaînent pas, et les dieux ne pleuvent pas non plus de la chevelure de Mashiro comme c’était le cas jusqu’à présent.

Elle-même évolue enfin, elle prend conscience de la réelle tâche qui lui incombe, et de ce qu’elle doit faire en tant que miko. Isolée de ses gardes du corps et du cocon dans lequel ils l’emmitouflent, elle révèle davantage sa personnalité.

On en apprend également plus sur Uno et Sano, les deux petites boules de poils qui l’accompagnent partout et qui sont en réalité bien plus que ce qu’elles paraissent. Les amis de Mashiro sont quant à eux réduits au second plan, ce qui n’est pas plus mal, étant donné leur utilité.

Alors, ce manga n’est toujours pas un chef-d’oeuvre, il manque de corps et de cohérence globale (tout ce qui se passe est « magique », et non « logique », comme Aoi qui ne peut pas se réveiller, mais en fait si quelques cases plus loin, parce que c’est comme ça et pis c’est tout…), mais quand même, il y a une nette progression dans ce tome. Dommage qu’il ait fallu attendre l’antépénultième pour cela…

Note : 3 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :