Devil’s Line T.4 – Ryo Hanada

Résumé

Anzai et Tsukasa ont beaucoup de mal à se parler depuis la proposition de cette dernière. Mais le jeune couple n’a pas le temps de régler leurs problèmes : alors que les vampires sont obligés de rester cachés le temps que les choses se calment en ville, Katagiri a été attaqué et se retrouve sérieusement blessé. Plusieurs membres de l’équipe décident de l’emmener à l’hôpital… là où se réveille 07 qui s’enfuit et prend Tsukasa en otage…

Avis

Les blessures d’Oryo se révèlent plus graves que prévues dans ce quatrième tome de Devil’s Line, et Yanagi décide de le conduire dans un hôpital qui accepte de soigner les vampires. Tsukasa insiste pour les accompagner, mais la situation tourne mal lorsqu’elle est kidnappée par la tireuse 07, qui essaye quant à elle de s’échapper malgré ses blessures.

Encore un bon tome, très intéressant, mais dans lequel, à l’instar du précédent, je me suis encore perdue parmi les personnages. Certains se ressemblent beaucoup, les noms japonais ne sont pas les plus instinctifs à mémoriser pour moi, et les numéros utilisés par le CCC ne sont pas non plus le meilleur moyen de s’y retrouver.

De ce fait, j’ai souvent dû revenir en arrière pour tenter de me rappeler qui était qui, et qui faisait quoi, et c’est dommage, parce que cela casse le rythme en plus de nuire au plaisir de la lecture. Surtout que tout se déroule très vite, parfois même simultanément, là où les deux premiers tomes s’étalaient sur de plus longues périodes.

M’enfin, l’intrigue reste toujours plaisante et passionnante. J’aime énormément la dualité mise en scène (qui est l’humain ? qui est le monstre ?) dans ce manga, d’autant qu’on en apprend plus sur les antagonistes, alias le CCC. Certains révèlent leurs motivations, d’autres les remettent en question… On ne peut clairement pas reprocher à cette histoire d’être manichéenne.

Même si mon chouchou demeure indubitablement Hans / Johannes, j’aime aussi beaucoup la personnalité de 07. Sa confrontation avec Tsukasa l’incite à s’interroger et à reconsidérer sa vision des choses, ainsi que son propre passé.

En parlant de Tsukasa, je suis heureuse de la voir revenir au centre de l’intrigue, après qu’elle a été mise en retrait dans le tome précédent. Elle peut paraître passive au premier abord, mais elle sait agir et réfléchir lorsque la situation l’exige, sans pour autant se départir de sa bienveillance naturelle. Et surtout, sa relation avec Anzai progresse enfin un peu (merci, Hans !), après plusieurs chapitres de non-communication.

Les dernières pages promettent de nouveaux rebondissements pour la suite, mais aussi de nouveaux personnages, et étant donné les difficultés que j’ai déjà à m’y retrouver, je ne suis pas certaine que ce soit une bonne nouvelle… Il n’empêche que je poursuivrai ce manga avec joie.

Note : 4 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :