The Promised Neverland T.8 : Jeux interdits – Kaiu Shirai / Posuka Demizu

Résumé

Pour rejoindre Goldy Pond, Emma et Ray doivent traverser une forêt infestée de démons enragés. Dans cette lutte de tous les instants, ils ne peuvent compter que sur l’aide de leur mystérieux guide. Mais les mène-il véritablement sur la piste de William Minerva… ou à leur perte ?

Avis

Les choses se compliquent dans ce huitième tome de The Promised Neverland. Emma, n’écoutant que son grand cœur, tente une fois de plus de s’entendre avec l’inconnu qu’ils ont rencontré au refuge B06-32, mais elle est kidnappée et se réveille dans un lieu étrange, qui se révèle vite beaucoup plus dangereux qu’il n’en a l’air.

Même si ce n’est pas un coup de cœur, ce tome est probablement celui que j’ai le plus apprécié depuis l’évasion de Grace Field House. Après des révélations (pas vraiment surprenantes) sur l’inconnu, l’histoire se focalise presque exclusivement sur Emma, captive de Goldy Pond.

Derrière ce nom se cache un effroyable secret, celui d’un terrain de chasse pour nobles démons. Emma va donc devoir se battre pour survivre, mais également pour protéger les autres enfants qu’elle découvre sur place, ce qui ne manque pas d’attirer l’attention de Leuvis, un redoutable individu qui décide de faire d’elle sa proie.

On retrouve le contraste de Grace Field House, un univers idyllique où la mort et l’horreur peuvent survenir à chaque instant, une atmosphère qui m’avait manquée. Quelques scènes assez crues ont également été les bienvenues après le calme relatif des trois tomes précédente.

Néanmoins, je me pose quelques questions, notamment sur la façon dont cet endroit peut rester secret. Étant donné le rythme des chasses qui y sont organisées, le propriétaire doit avoir besoin d’un nombre assez important d’enfants à la fin de chaque mois, et puisqu’il se réapprovisionne dans l’une des fermes, comment se fait-il que personne ne soupçonne rien ?

De même, je ne comprends pas trop comment William Minerva s’y prend pour aider les humains de ce monde. Outre le fait d’avoir installé son étape suivante dans un lieu aussi dangereux, absolument tout repose sur le stylo. Stylo dont on ignore comment il est arrivé entre les mains de sœur Krone et de l’inconnu, et sans lequel les enfants n’auraient pas été loin (pour ne pas dire nulle part). Cela donne à l’histoire un petit côté tiré par les cheveux, à mon goût.

J’ai donc passé un bon moment de lecture, mais je m’interroge tout de même beaucoup, et je commence à tiquer par rapport à certains pans de l’intrigue. J’espère que la suite m’éclairera à ce sujet.

Note : 4 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :