Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

The Promised Neverland T.7 : Décision – Kaiu Shirai / Posuka Demizu

Résumé

Après avoir survécu aux dangers de la forêt et découvert l’existence des deux « territoires », les fugitifs arrivent enfin au point B06-32. Là, ils découvrent le refuge souterrain tant recherché mais, loin d’y trouver un allié, l’homme qui les accueille se révèle aussi sombre que déséquilibré ! Se pourrait-il que ce soit William Minerva ?

Avis

Les évadés de Grace Field House se réfugient au point B06-32 dans ce septième tome de The Promised Neverland. Un homme les y attend, mais contrairement à ce qu’ils espéraient, ce n’est pas William Minerva. D’ailleurs, tout est loin de se dérouler comme ils l’auraient souhaité…

Après une errance dans une forêt fourmillant de dangers et dans les souterrains en compagnie de Sonju et Mujika, on retrouve un peu l’atmosphère de Grace Field dans ce tome, avec le huis-clos du refuge découvert par les enfants et la présence d’un nouvel humain adulte.

Humain qui prend rapidement des airs d’antagoniste plutôt que d’allié pour les enfants. C’est un reclus qui vit seul depuis des années au point B06-32, et il n’a pas l’intention de laisser Emma, Ray et les autres troubler sa solitude.

Je n’ai pas spécialement accroché à ce nouveau personnage. Derrière son hostilité se cache un lourd passé, et même si j’ai envie de savoir ce qui a pu lui arriver, j’ai un peu l’impression que c’est un « méchant avec des excuses ». Le contraste entre lui et les orphelins de Grace Field est d’ailleurs saisissant : les choses terribles qu’il a vécues l’ont brisé, là où Emma et compagnie gardent espoir en permanence.

Ils gardent tellement espoir qu’ils m’ont un peu agacée par moments, surtout Emma. Je les ai trouvés très désinvoltes, voire limite psychopathes dans certaines scènes. Paradoxalement, j’ai bien aimé voir Gilda gagner en fermeté, elle est la seule parmi les personnages secondaires à vraiment tirer son épingle du jeu, parce que les autres font surtout de la figuration.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé ce tome assez creux. Il n’y a pas de révélations, peu d’action, et il ne se passe globalement pas grand-chose. Emma et Ray se fixent tout de même un nouvel objectif, celui de trouver William Minerva, et ne vont pas hésiter pour cela à braver de nouveaux dangers.

Je suppose que ce tome est un tome de transition (dans tous les sens du terme, puisque déjà, les protagonistes transitent vers un nouvel endroit), mais je ne retrouve pas l’engouement des débuts. L’inconnu est loin d’avoir le charisme d’Isabella ou l’aura intimidante de sœur Krone, et la tension a beaucoup perdu en intensité.

Malgré la menace qui va sûrement peser sur Ray et Emma par la suite, je ne suis pas inquiète pour eux. J’ai le pressentiment qu’ils vont s’en sortir indemnes, ce qui m’éloigne considérablement du quatrième tome qui m’avait tenue en haleine et en émoi d’un bout à l’autre. D’excellent, ce manga est passé à juste bon à mon goût. Un peu dommage…

Note : 3.5 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :