Les Vacheries des Nombrils T.2 : Une fille en or – Delaf / Dubuc

Résumé

Dans cette série dérivée des Nombrils, on retrouve Karine, Jenny et Vicky au temps où Karine ne sortait pas encore avec Dan et où elle faisait, sans broncher, les devoirs de ses deux « amies ». Mais on découvre aussi l’origine de l’amitié entre Vicky et Jenny quand une Vicky boulotte et boutonneuse bavait devant une Jenny ultra sexy et fraîchement débarquée dans l’école. Et comment Vicky n’a pas hésité à lâcher sa seule amie de l’époque pour traîner aux côtés de Jenny, appelée à devenir inévitablement la fille la plus populaire du bahut. On découvre aussi l’intelligence de Vicky qui multiplie les trucs tordus pour faire faire ses devoirs à Karine (comme demander à Jenny de simuler une attaque cérébrale) ou pour faire virer les mecs qui ne s’intéressent pas à elle avec assez d’enthousiasme. Un album 100 % « gag »qui se situe chronologiquement au moment du tome 1 de la série principale. Tout simplement hilarant !

Avis

On retrouve le trio infernal composé de Karine, Jenny et Vicky dans ce second tome des Vacheries des Nombrils, préquelle de la saga principale. Les héroïnes redeviennent celles qu’elles étaient à leur début, bouc-émissaire en ce qui concerne Karine, et garces égoïstes pour ses deux meilleures amies.

Cette BD dérivée est toujours aussi sympathique à suivre, même si elle ne vaut pas la tournure prise par l’intrigue principale. Elle est surtout axée sur l’humour et les gags courts (une à deux pages), même si les dernières planches offrent une historiette agréable, qui souligne le caractère individuel de chacune des filles.

C’est surtout flagrant pour Jenny qui se démarque par sa gentillesse, trop souvent dissimulée par son égocentrisme, sa superficialité et surtout sa stupidité, même si Vicky n’est pas en reste non plus. On retrouve dans ce tome son conflit intérieur, ainsi que ses préoccupations causées par sa famille, en grand partie responsable de son odieux comportement.

J’ai beaucoup aimé les passages consacrés à la rencontre des deux pimbêches, ainsi que le rôle inattendu tenu par un personnage jusque-là très secondaire. J’espère cette relation amicale passée et la haine qui en découle feront l’objet d’un approfondissement par la suite, car cela pourrait se révéler très intéressant.

Pour conclure, je dirais que cette BD comblera tous les fans des Nombrils, qui retrouveront avec plaisir le trio de la première heure, ainsi que d’anciens personnages tels que Dan et John John. De quoi passer un bon moment en attendant le tome 9 !

Note : 3.5 / 5

Un commentaire sur “Les Vacheries des Nombrils T.2 : Une fille en or – Delaf / Dubuc

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :