Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

My Home Hero T.3 – Masashi Asaki / Naoki Yamakawa

Résumé

La situation de Tetsuo est toujours aussi désespérée. Il va rencontrer Kyoichi et le père du défunt, Tomoe.

Avis

L’étau se resserre autour de Tetsuo dans ce troisième tome de My Home Hero. Après avoir réchappé de justesse à une mission périlleuse imposée par la pègre, qui en a profité pour tourner une vidéo compromettante, l’homme poursuit ses manœuvres visant à le disculper dans la disparition de Nobuto. Kyôichi n’est cependant pas dupe, et les yakuzas non plus.

Encore un bon tome, dans la lignée du précédent, malgré quelques défauts. Je trouve que, pour des suspects potentiels placés sous surveillance, Tetsuo et son épouse agissent un peu trop librement, et prennent beaucoup de risques, notamment en impliquant un tiers dans leurs plans.

Toute l’intrigue tourne autour de la création d’une vidéo visant à révéler que Nobuto est toujours vivant, et à aucun moment je n’ai cessé de songer que c’était une mauvaise idée, parce qu’elle a mille et une façons de, au mieux, ne pas fonctionner, et au pire, de se retourner contre eux.

Cette escalade dans les stratégies, ainsi que le duo Tetsuo / Kyôichi, n’est pas sans m’évoquer Death Note et l’affrontement intellectuel qui oppose L à Kira. Même si l’univers est très différent (pas de Dieu de la Mort ni de cahier tueur ici), il en ressort un petit air de déjà-vu.

Je reprocherai également à ce manga un gros manque de subtilité. Déjà, le premier tome s’ouvrait sur Tetsuo indiquant qu’il serait prêt à tuer s’il découvrait que sa fille avait un petit ami (histoire de bien annoncer la couleur), et c’est cette fois autour de Matori de livrer ses pulsions meurtrières à un parfait inconnu dans un bar. Ce passage a néanmoins le mérite de provoquer chez Tetsuo une vague de culpabilité et une remise en question bienvenues.

Du côté des personnages, j’aime toujours autant Kyôichi, il est vraiment charismatique et redoutable, mais aussi Kasen, qui se révèle indispensable, voire plus dégourdie que son mari. En revanche, j’ai du mal avec Reika, je la trouve un peu tête à claques sur les bords, et j’ai l’impression qu’elle ne fait qu’amener des complications, ce que la suite semble bien partie pour confirmer.

Malgré ces points négatifs, mon avis sur My Home Hero reste positif dans l’ensemble. Il y a du très bon comme du moins bon, et ma seule vraie crainte pour les tomes à venir (parce qu’il y en a quand même pas mal) est de voir l’histoire tourner en rond ou se perdre dans des stratégies de plus en plus alambiquées.

Note : 3.5 / 5

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :