Devil’s Line T.3 – Ryo Hanada

Résumé

Suite à l’attaque de la présentatrice météo, l’existence des vampires est révélée au grand jour et c’est la panique totale ! Il y a beaucoup de victimes. Que ce soit du côté humain que du côté des vampires qui se sont fait agresser sauvagement par les humains terrifiés. La police ne sait plus sur quel pied danser ! De son côté – après avoir appris par Hans Ri que les vampires qui ne boivent pas de sang humain ont une espérance de vie plus courte que la moyenne – Tsukasa propose à Anzai de boire de son sang afin de rallonger sa vie… Mais Anzai n’est pas du tout de cet avis !

Avis

Après l’attaque de la présentatrice météo en plein direct télévisé, l’existence des vampires est en train de devenir publique dans ce troisième tome de Devils Line. Ceux de la cinquième section n’ont plus le droit d’être déployé sur le terrain, et c’est donc Sawazaki qui se charge d’aller interroger un témoin, pendant qu’Anzai s’efforce d’en apprendre davantage sur l’énigmatique Hans Lee.

Une lecture très plaisante, dans la lignée du second tome ! J’aime beaucoup ce manga et ses personnages principaux, attachants chacun à leur manière. Hans Lee est mon petit chouchou, sympathique et nonchalant, un caractère qui contraste avec celui, beaucoup plus sombre et maussade, d’Anzai. Malgré cette différence de tempérament, leur binôme fonctionne plutôt bien.

Je regrette en revanche que Tsukasa soit aussi effacée. Certes, l’intrigue se concentre cette fois plus sur l’enquête que sur la romance, mais la jeune femme est vraiment mise en retrait et n’a que peu d’interactions avec les autres protagonistes. J’apprécie tout de même de plus en plus sa relation avec Anzai, une relation qui n’a pas besoin de mots pour être exprimée.

Je crois que le point négatif de ce tome (et qui n’est pas étranger à l’écartement de Tsukasa), c’est qu’il se passe un peu trop de choses, et surtout qu’il y a trop de personnages. Je n’arrive pas à retenir les noms (et les rôles) de la plupart d’entre eux, et j’ai tendance à me perdre dans les divers éléments du scénario (l’enfance d’Anzai, Onlo, la police, les tueurs de vampire…)

C’est intéressant, addictif, mais cela manque un peu de limpidité à mon goût. J’espère parvenir à mieux m’y retrouver dans les prochains tomes, car c’est vraiment une histoire qui me plaît, et qui pourrait peut-être devenir un coup de cœur sans ce petit bémol.

Note : 4 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :