Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Armada – Ernest Cline

Résumé

Beaverton, Oregon, USA. Zack Lightman rêve d’un autre monde. Son père a disparu tragiquement, sa mère rentre tard chaque soir, et au collège, il passe le plus clair de son temps à défendre le souff re-douleur de sa classe. Il ne se sent chez lui qu’au Starbase Ace, la salle de jeux vidéo où ses réfl exes, son intuition, son sens de la stratégie lui valent déjà une belle réputation. De là à ce qu’un ATS-31 sorti tout droit de l’univers virtuel d’Armada se pose sous ses yeux dans un rugissement de tuyères…

Avis

Armada est un roman de science-fiction dans lequel un simple adolescent amateur de jeux vidéo, Zack, découvre dans les affaires de son défunt père des notes concernant un complot mondial. En effet, celui-ci était convaincu que les autorités préparaient en secret les gens à une invasion extraterrestre. Aurait-ce un rapport avec le mystérieux vaisseau que Zack a cru apercevoir au lycée ?

Ce livre commençait mal. Que le début fut long ! Et par début, j’entends au moins les deux cents premières pages. La moitié, autrement dit. Par la suite, l’intrigue se décante un peu et devient plus intéressante… avant d’accélérer beaucoup trop dans les derniers chapitres.

J’ai plutôt apprécié l’histoire dans son ensemble, mais il faut quand même s’accrocher dans un premier temps, et ne pas se perdre avant la conclusion. Au final, je ne suis même pas certaine d’avoir compris dans quel ordre les hostilités s’étaient produites.

Le problème de ce roman, c’est que j’ai eu l’impression qu’on s’enlisait beaucoup avec des détails et des histoires annexes inutiles. La lenteur de l’introduction (je me doute qu’il fallait bien présenter le jeu Armada, mais j’en ai vite fait une overdose), la romance avec Lex, la base sur la face cachée de la Lune…

Je dois avouer que ce dernier point est celui qui m’a laissée le plus perplexe. Je n’ai pas compris l’intérêt d’envoyer si peu de gens là-bas, surtout si le but était de contrer les Disrupter. Il était clair qu’à huit, ils n’avaient aucune chance face à une armada europienne.

Les personnages sont globalement assez plats, il leur manque cette étincelle qui fait qu’on s’attache à eux, et le suspens n’est pas vraiment au rendez-vous. On sent venir les rebondissements à l’avance, mais l’action, quand elle se produit enfin, réussit quand même à tenir en haleine.

La fin m’a quant à elle déçue. Elle est assez ouverte et sous-entend une possibilité de suite, ou en tout cas des éléments qui auraient été plus intéressants à traiter que ceux qui composent ce roman. Dommage que l’auteur ait fait le choix de s’arrêter là.

En conclusion, Armada est une lecture passable, et même plutôt correcte, mais le début aurait gagné à être beaucoup plus concis, et l’intrigue au contraire à se prolonger après l’épilogue. Vous pouvez vous laisser tenter, néanmoins je pense qu’il existe de bien meilleurs livres du genre.

Note : 3 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :