Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

A comme Association T.3 : L’étoffe fragile du monde – Erik L’Homme

Résumé

Persuadé qu’Ombe est en danger, Jasper part à sa recherche avec son compagnon Erglug, un troll à l’humour décapant. Catapultés au Moyen Âge par un sort du mage Siyah, les deux amis devront conjuguer leurs talents pour sortir de cette mauvaise farce !

Avis

Après un second tome de A comme Association centré sur Ombe, on retrouve Jasper dans L’étoffe fragile du monde. Convaincu que sa collègue est en danger, il se précipite à son secours, mais ses plans sont contrariés par une rencontre inattendue.

Étonnamment, Jasper m’a paru beaucoup moins insupportable que dans le premier tome de la saga. J’ignore si c’est son caractère qui s’est amélioré, si je m’y suis juste habituée ou si c’est le fait d’avoir encore plus détesté Ombe qui me pousse à reconsidérer mon inimitié pour lui, mais en tout cas, il ne m’a pas vraiment dérangée, cette fois.

En revanche, l’univers qui m’intriguait tant dans les deux livres précédents m’a beaucoup déçue. Je le trouvais prometteur, parce que je l’imaginais très riche, au lieu de quoi ce roman m’a fait l’effet d’être un écho des Limites obscures de la magie. On y retrouve le troll Erglug, on y retrouve le mage Siyah… Rien de bien nouveau sous le soleil, après l’aventure d’Ombe, à ceci près que c’est au tour de Jasper de se confronter à eux.

Même si j’ai été heureuse de revoir Erglug, que je trouvais déjà sympathique dans le second tome, et de faire la connaissance de sa sœur, la directe Arglaë, j’ai l’impression que l’univers se restreint plutôt que de s’étoffer. Ce livre ne m’a pas paru apporter quoi que ce soit de nouveau, ce qui est d’autant plus frustrant quand on sait qu’il n’y en a que huit en tout et qu’ils sont relativement courts.

Autre point qui accentue ce sentiment « d’étroitesse », Jasper et Ombe me donnent l’air d’être les seuls membres actifs de l’Association. J’ai beau savoir que ce n’est pas le cas, ils sont vite renvoyés en mission (au mépris des punitions), à croire que personne d’autre n’est disponible, ils se téléphonent mutuellement mais n’appellent jamais d’autres agents (à l’exception de ceux du bureau)…

Enfin, je n’ai pas non plus apprécié la manière dont se déroulent les évènements de ce tome. On commence avec un Jasper inquiet pour une Ombe potentiellement en danger, et ensuite, on part sur quelque chose de complètement différent. Un quelque chose qui implique d’ailleurs un détour (à la pertinence discutable dans le contexte) par une fête.

C’est donc avec une opinion renversée que j’ai conclu ce livre. Jasper ne me gêne plus vraiment, mais l’univers me laisse désormais perplexe. Je l’imaginais vaste, or j’ai trouvé qu’il piétinait, en l’occurrence. J’espère que le tome suivant me fera de nouveau réviser mon avis.

Note : 2.5 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :