Aberrations T.2 : L’avertissement de la sorcière – Joseph Delaney

Résumé

Le combat de Crafty et de ses amis ne fait que commencer. Le Shole avance inéluctablement, et le château de Lancaster dans lequel ils se sont réfugiés est sur le point d’être englouti. Des aberrations terrifiantes se montrent de plus en plus souvent, et certaines semblent même pouvoir s’aventurer hors du brouillard. Pire, les créatures semblent toujours savoir où frapper… Alors, quand une vieille ennemie apparaît dans les cauchemars de Crafty pour l’avertir des dangers à venir, le garçon ne sait plus à qui se fier. Troublé, il doit se préparer au pire, car le temps presse, et les monstres approchent…

Avis

Le combat contre l’effroyable Shole se poursuit dans ce second tome d’Aberrations. Crafty souffre de cauchemars qui le mettent en garde contre les dangers du brouillard, dangers qui sont plus redoutables et plus proches que jamais.

J’avais bien aimé le premier tome, mais je dois dire que j’ai encore plus apprécié celui-ci. Le décor ayant désormais été planté, l’action s’enchaîne et ne retombe quasiment jamais. Les rebondissements sont nombreux, assez pour nous tenir en haleine d’un bout à l’autre.
En dépit de cela, la lutte n’avance pas beaucoup (on pourrait même dire qu’elle recule, au contraire du Shole qui poursuit son inexorable progression), et les révélations, s’il y en a quelques-unes, sont moins nombreuses que les nouvelles questions qui se bousculent.

Je n’ai pas grand-chose à dire sur les personnages. Les protagonistes sont sympathiques sans être véritablement attachants (il me manque quelque chose pour que je les prenne vraiment en affection) et les seconds rôles se montrent parfois un peu plus antipathiques, ce qui ne les empêche pas d’être compétents dans leur domaine.

Petit point négatif pour Bertha, qui fait trop office de deus ex machina à mon goût. C’est encore elle qui apporte les solutions et permet à Crafty de se sortir (ou de sortir ses proches) d’une situation dramatique. À cause de cela, je ne suis pas mécontente qu’elle n’ait pas eu un trop grand rôle à jouer dans ce tome, car j’appréhende qu’elle devienne la Grimalkin de cette saga en réduisant tous les autres à l’inutilité chronique (désolée, je ne me suis toujours pas remise de la déception causée par la conclusion de L’Épouvanteur…)

Cela reste malgré tout un excellent tome, extrêmement addictif, qui m’a donné hâte de tenir le suivant entre mes mains. J’espère qu’il sera à la hauteur !

Note : 4 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :