Devil’s Line T.1 – Ryo Hanada

Résumé

La société des hommes n’est pas celle que l’on croit. Sans le savoir, elle abrite une population de vampires qui côtoient les humains tout en dissimulant leur vraie nature. C’est ainsi que Tsukasa, étudiante à la vie tranquille, va en faire l’âpre découverte. Sauvée de justesse par un homme nommé Anzai, elle comprend que ce dernier n’est autre qu’un membre d’une brigade spéciale, chargée de neutraliser les vampires ayant franchi l’interdit : boire du sang humain. Au contact de la moindre goutte, ces créatures deviennent des monstres incontrôlables, animées par une rage folle… que le jeune Anzai, être hybride, a de plus en plus de mal à maîtriser. Une irrésistible attirance naît entre Tsukasa et Anzai, dont la soif de sang ne cesse de s’accroître en sa présence… Vampire et humain, prédateur et proie…

Avis

Devil’s Line est un manga seinen vampirique. L’histoire commence avec Tsukasa, qui rentre chez elle avec un ami quand celui-ci est attaqué par un homme étrange. Tous deux se révèlent être des vampires, et l’inconnu, Anzai, fait partie d’une cellule secrète chargée d’arrêter ses pairs incontrôlables.

Ce manga aurait pu être excellent, à la vue de ce qu’il annonçait, mais même si je l’ai apprécié, je ne peux pas m’empêcher d’être un peu déçue, car j’en attendais beaucoup mieux.

L’histoire est sombre, gore, sanglante…, mais malheureusement, elle souffre d’une certaine superficialité qui l’empêche d’aller au bout des choses. Il est question de vampires assoiffés de sang qui n’hésitent pas à tuer et violer pour satisfaire leurs pulsions, et à côté de cela, on retrouve des passages dépourvus de toute profondeur.

La relation qui se tisse entre Tsukasa et Anzai n’est pas la plus originale qui soit, mais elle fonctionne, si du moins elle n’était pas ponctuée de saynètes où les protagonistes affichent des expressions colériques ridicules. En ce qui concerne Anzai, au lieu d’intensifier le combat qui fait rage en lui et sa dangerosité, cela lui fait perdre momentanément toute crédibilité.

L’intrigue en elle-même souffre d’un côté assez brouillon, avec des scènes qui s’enchaînent très vite et de nombreux personnages qui défilent. L’approfondir un peu n’aurait pas pu faire de mal à mon goût et l’aurait sans doute rendue plus claire.

En conclusion, c’est un manga qui n’est pas mauvais, mais qui aurait pu être beaucoup mieux si la noirceur introduite d’entrée avait été davantage explorée, au lieu d’être au contraire altérée par des détails à la pertinence plus que discutable.

Note : 3.5 / 5

2 commentaires sur “Devil’s Line T.1 – Ryo Hanada

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :