Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Secret sweetheart T.1 – Kotomi Aoki

Résumé

Yori et sa sœur jumelle ont grandi ensemble en étant très proches. Mais avec l’adolescence, le jeune homme devient de plus en plus froid avec Iku. Il cache en lui un lourd secret qui le tenaille et le ronge de l’intérieur. Il aime et désire sa propre soeur.
Iku ne sait comment réagir face à un tel sentiment. Sera-t-elle prête à franchir un tel interdit pour assouvir une passion ?

Avis

Secret sweetheart est un manga mettant en scène la relation amoureuse de deux jumeaux, Yori et Iku. Dans ce premier tome, Yori, incapable de réfréner plus longtemps ses sentiments pour sa sœur, les lui révèle et lui pose un ultimatum.

Le thème (l’inceste) m’a séduite d’emblée, mais l’histoire commence un peu trop vite, ce qui altère quelque peu le côté tabou de la relation. On n’apprend pas à connaître Yori et Iku en tant que frère et sœur, si bien qu’ils pourraient être de simples connaissances que cela ne ferait guère de différence au niveau du ressenti. Le fait que, pour des jumeaux, ils ne se ressemblent pas beaucoup (pour ne pas dire du tout), accentue cette impression.

Yori apparaît comme un personnage égoïste et antipathique. Ayant pris de la distance vis-à-vis de sa sœur pour dissimuler ce qu’il éprouve, il se montre d’abord très froid, et loin de s’arranger lorsque ses sentiments sont dévoilés, il se révèle odieux. Il manipule Iku en se servant de son attachement pour lui afin qu’elle cède à ses désirs.

Iku est une adolescente naïve qui tient profondément à son frère, au point de lui céder totalement. Elle agit par amour, mais pas le même que Yori. Elle refuse de perdre son frère, son jumeau qu’elle aime infiniment, ce qui se produira (comme il l’en menace) si elle n’accepte pas ses avances.

Ce premier tome nous introduit donc (trop) directement au cœur du thème central de ce manga, la relation incestueuse entre les jumeaux, et pose les bases de leur histoire. Pour le moment, tout est très limité, mais il s’agit surtout d’une introduction, et la suite sera sûrement plus développée.

C’est un bon shojo avec des dessins typiques du genre, plutôt agréable à l’œil, et un personnage qui inspire la compassion à travers son trouble (Iku), au contraire de Yori qu’il est difficile d’apprécier. Il est cependant dur de se faire une idée générale avec seulement un tome, et j’attendrai par conséquent les suivants pour me prononcer plus avant sur ce manga.

Note : 3 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :