Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

March comes in like a lion T.1 – Umino Chica

Résumé

Rei, 17 ans, est un joueur professionnel de Shogi (jeu d’échec version japonaise). Mais Rei est aussi un adolescent meurtri par la mort de ses parents et de sa petite sœur. Alors qu’il vit une vie de solitaire, il fait la rencontre de trois sœurs qui vont lui redonner le goût à la vie. A leur contact il va petit à petit ouvrir les yeux sur lui-même et sur les personnes qu’il rencontre sur son chemin. Il s’ouvre au monde mais découvre aussi la difficulté du chemin qu’il a choisi de suivre.

Avis

Ce premier tome de March comes in like a lion, un manga seinen, nous transporte dans le monde du shogi, un jeu japonais. À la mort de ses parents, Rei s’accroche à cette activité jusqu’à devenir joueur professionnel, mais s’enfonce davantage dans la solitude. Seules trois sœurs arrivent à le tirer un peu de sa coquille.

Comment dire… J’ai rarement eu autant de peine à finir un manga. Et pourtant, j’en ai lu des mauvais, des affligeants, des incohérents, des consternants, mais là… Eh bien, paradoxalement, il n’est rien de tout ça. C’est juste que je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire, et que les pages m’ont paru longues à se tourner.

C’est pourtant le genre de récit que j’apprécie d’ordinaire, avec une base bien déprimante, celle d’un orphelin renfermé et morose, mais nombreux sont les points (essentiellement subjectifs) qui ont douché mon intérêt initial.

Les scènes s’enchaînent très vite, avec beaucoup de personnages, et il faut au moins attendre la deuxième moitié du tome pour y voir un peu clair, comprendre qui est qui, et les liens qu’entretient le protagoniste avec ceux qui gravitent autour de lui.

Ses parents, sa famille adoptive, puis les trois sœurs qui l’ont « adopté » aussi, son autoproclamé rival et meilleur ami, ses adversaires de shogi qui l’entraînent dans des frasques diverses, et le shogi lui-même, un jeu dont je n’avais jamais entendu parler avant d’ouvrir ce livre, où il tient d’une certaine manière le premier rôle…

C’est trop pour un tome d’introduction. Et surtout, malgré la maussaderie du protagoniste, c’est très exubérant, très théâtral. Les fillettes, passent encore, le rival, déjà passe un peu moins, mais y avait-il vraiment besoin d’ajouter toutes ces mini-scènes de drama envahissantes avec les animaux ?

C’est drôle la première fois, mais ensuite, c’est lourd de les voir se lamenter sans cesse pour de la nourriture. Comme si le récit n’était pas déjà assez dense !

Peut-être le manga s’améliore-t-il par la suite, mais je ne pense pas la lire. Rien, absolument rien, ne m’en a donné envie. Même si les trois sœurs, en particulier Hina, sont attachantes, je me suis beaucoup trop ennuyée à la lecture de ce manga.

Je préfère passer mon tour pour les autres tomes, mais si vous pensez que l’histoire peut vous plaire ou si vous souhaitez découvrir le shogi, vous pouvez toujours vous lancer dans cette lecture. Vous vous ferez ainsi votre propre avis.

Note : 3 / 5

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :