Assassination Classroom T.8 – Yusei Matsui

Résumé

Pendant les vacances d’été, la classe E a été victime d’une attaque bioterroriste. Afin de récupérer l’antidote, les élèves non infectés décident de s’infiltrer dans l’hôtel où se trouve le criminel. Pourront-ils mettre en pratique leurs techniques d’assassinat face à des véritables tueurs ?!

Avis

Un grave danger menace la classe E dans ce huitième tome d’Assassination Classroom ! Une partie des élèves ont été empoisonnés, et des criminels leur réclament M. Koro en échange de l’antidote. Ce dernier, immobilisé par son armure ultime, est dans l’incapacité de leur venir en aide. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes, ainsi que sur Karasuma et Mlle Pouffe.

Autant j’ai adoré le tome précédent, autant celui-ci m’a déçue. Je le redoutais un peu, et le résultat surpasse mes craintes. Le tome 7 avait réussi à prendre un ton plus sérieux sans renoncer à de petites touches d’humour, mais celui-ci est lourd. Les enjeux sont plus dramatiques que jamais, or tout est prétexte à la plaisanterie.

En effet, le temps est compté aux élèves pour sauver leurs camarades, et pourtant, j’ai eu l’impression qu’ils ne faisaient qu’en perdre. Les mauvaises blagues de Karma, le travestissement de Nagisa… Tout cela n’apporte rien à l’intrigue et ne colle pas du tout à la gravité de la situation.

Non seulement ils mettent une éternité à atteindre le sommet de l’hôtel, mais en plus, j’ai trouvé leurs stratégies d’une complexité difficilement crédible. Dans le tome précédent, ils bénéficiaient d’une préparation minutieuse et d’un entraînement sur mesure, mais là, ils improvisent des plans complètement insensés qu’ils n’auraient pas dû pouvoir mettre au point en un claquement de doigts (je pense à celui de la salle de concert en particulier). Pire, l’intrigue s’en trouve encore ralentie.

C’est vraiment le gros souci de ce volume, qui ne semble pas savoir sur quel pied danser entre urgence et remplissage, tension et humour, menace et ridicule. Cette fois, le mélange ne prend pas. Pas du tout.

Tout n’est pourtant pas mauvais, j’ai quand même relevé quelques points positifs. Mlle Pouffe, pour commencer. Je suis contente qu’elle ait enfin l’occasion de briller et de laisser les autres pantois, là où elle était jusqu’à présent cantonnée au rôle de la gourdasse de service. L’antagoniste aussi est une bonne surprise, je dois avouer que je ne l’avais pas vu venir, et le final promet un affrontement magistral.

Enfin, les élèves continuent à agir en groupe, sans pour autant perdre leur individualité, et j’espère que ce sera beaucoup plus souvent le cas à l’avenir. Déçue par ce tome, donc, mais je suis convaincue que le manga saura se rattraper.

Note : 3 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :