La Guerre des Elfes T.1 – Herbie Brennan

Résumé

Henry Atherton est un garçon normal, quoiqu’un peu perturbé par le départ de son père et de l’amènagement rapide de la secretaire de celui-ci, une « amie » à la mère d’Henry. Mais sa vie bascule totalement lorsqu’il rencontre un… papillon ! Tandis qu’il s’occupait du jardin M.Fogarty, Henry rencontre un papillon, qui n’est en fait… que Pyrgus, héritier du royaume des fées de la lumière ! Entré dans le monde des humains par un vortex magique saboté, le prince doit absolument rentrer chez lui pour empêcher le démon des fées de la nuit, Beleth, de prendre le pouvoir ! Henry est donc malgré lui entraîné dans le royaume des fées, où il rencontrera Holly Bleu, la soeur de Pyrgus, dans des circonstances un peu… embêtantes pour lui.

Avis

La Guerre des Elfes est le premier tome d’une saga où Henry, un adolescent dont la famille traverse quelques bouleversements, fait la connaissance du prince Pyrgus, héritier de l’Empereur Pourpre. Avec l’aide de M. Fogarty, un vieil homme aussi paranoïaque qu’excentrique, il vont tenter de le renvoyer dans son royaume, où la guerre est sur le point d’éclater.

Un monde parallèle, de la magie, de l’action… Sur le papier, ce livre n’avait pas de raison de me déplaire, et pourtant ce fut le cas. J’ai trouvé le début très long, l’intrigue met vraiment du temps à se lancer, pour ensuite se précipiter à mesure que l’on se rapproche de la fin.

L’alternance entre les personnages, qui se traduit par des chapitres très succincts, n’arrange rien au rythme. On les suit pendant deux ou trois pages, puis on passe à autre chose, et le moment venu, on oublie presque dans quelle situation on avait laissé certains protagonistes.

L’ensemble manque cruellement de profondeur. À l’exception de quelques termes propres au royaume des fées, leur monde ressemble beaucoup au nôtre (il y a des usines, des chats…). Quant aux personnages, ils sont si nombreux qu’ils n’ont pas vraiment le temps de marquer l’histoire de leur empreinte.

Il y avait pourtant quelques bonnes idées (Blafardos, le Prince des Ténèbres…), mais elles sont survolées, et leur sort se règle en un claquement de doigts dans les dernières pages. Je n’ai pas ressenti la prestance qui, je suppose, aurait dû émaner de l’Empereur, et sa relation avec ses enfants qui n’en font qu’à leur tête et qu’il refuse d’écouter même lorsqu’ils ont raison ne m’a pas aidée à m’attacher à eux.

Pareil en ce qui concerne la famille de Henry. On a d’un côté la mère égoïste et adultère, et de l’autre son entourage à qui le concept de bisexualité semble complètement étranger (et par étranger, j’entends inexistant). La meilleure amie de Henry se démarque par son inutilité (la supprimer du récit n’aurait rien changé), et seul M. Fogarty tire un peu son épingle du jeu.

Je pense que ce livre aurait pu être bien mieux, et je me demande si ce n’est pas la première œuvre de l’auteur, ce qui pourrait expliquer ses défauts, notamment sa sous-exploitation de… Eh bien tout, en fait. Les personnages, l’univers, la guerre… Il y avait tant à développer, au lieu de quoi il faut se contenter du strict minimum.

La suite sera peut-être meilleure, plus étoffée, avec des protagonistes et une intrigue plus creusés, mais malheureusement, ce premier tome ne m’a pas donné envie de continuer l’aventure avec les elfes.

Note : 2.5 / 5

2 commentaires sur “La Guerre des Elfes T.1 – Herbie Brennan

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :