Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Second Summer, Never see you again T.2 – Hirotaka Akagi

Résumé

Satoshi entame son deuxième été auprès de Rin. Déterminé à réaliser le rêve de cette dernière avant que la maladie ne l’emporte, il fait tout pour que leur groupe puisse à nouveau jouer lors de la fête du lycée. Mais alors que ce jour se rapproche, les choses semblent peu à peu prendre une tournure différente… La décision de Satoshi, l’avis de la déléguée, les sentiments de Rin… Et si c’était finalement de ces trois-là que dépendait la solution ?

Avis

La duologie Second Summer, Never see you again se conclut avec ce tome, dans lequel Satoshi s’efforce de mener Primember au concert qu’ils ont déjà accompli ensemble, tout en se heurtant à des modifications dans cette ligne temporelle. Rin n’a plus l’attitude et les réactions qu’il lui a connues, et cela le rend perplexe.

Une conclusion que je ne qualifierai pas d’originale, mais tout de même très satisfaisante. C’est une histoire touchante et plaisante, avec des personnages attachants, et même si le message (aller de l’avant) est plutôt basique, il passe très bien.

Satoshi a de plus en plus de mal à lutter contre ses sentiments, qu’il doit pourtant absolument taire à Rin, et celle-ci… Je dois avouer qu’elle m’a un peu agacée. On comprend assez vite qu’elle éprouve elle aussi une certaine inclination pour Satoshi, or ce dernier est coincé par la réaction qu’elle a eue dans leur ancienne ligne temporelle, tandis qu’elle-même, par jalousie, menace l’équilibre du groupe qu’elle a pourtant voulu créé.

À cause de cela, je n’ai pas réussi à avoir toute l’empathie que j’aurais souhaité éprouver à l’égard de Rin (et de son destin tragique), parce qu’elle m’a surtout donné l’image d’une fille contradictoire, qui pique sa crise si on lui dit qu’on l’aime, mais qui la pique aussi si on ne lui dit pas.

Je n’ai pas non plus compris comment d’aussi gros changements pouvaient s’opérer dans cette temporalité, alors que Satoshi s’est appliqué à ne rien changer, à l’exception de légers faux pas qui n’auraient pas dû avoir autant d’impact.

Pour ce qui est du reste des personnages, je regrette que les autres membres du groupe ne soient pas davantage mis en avant. En revanche, j’aime beaucoup l’évolution de Kanno et la façon dont elle se joint progressivement à eux. Le triangle amoureux est assez bien mené ; même si je ne suis pas fan du concept, je ne le trouve pas trop envahissant.

En ce qui concerne Animato Animato, je sentais venir de loin la révélation à leur propos, et là encore, je déplore qu’on n’ait pas plus d’informations sur leur passé, sur les raisons qui ont poussé l’école à interdire la musique, et surtout sur le rôle joué par la directrice.

Quant au voyage temporel, l’idée passe mieux que dans Orange (difficile, vraiment, de ne pas établir de parallèle avec ce manga). Preuve en est qu’il vaut parfois mieux laisser certains éléments inexpliqués que de tenter de les justifier d’une façon complètement tirée par les cheveux qui ne fait que rendre la situation moins crédible encore. Quoique je n’aurais pas été contre le fait que la mangaka reste sur un simple rêve qui aurait permis à Satoshi de comprendre comment procéder pour se relever après la mort de Rin…

En conclusion, c’est un très bon manga, même si le comportement de Rin ne m’a pas particulièrement plu. Le format duologie est un peu court pour bien exploiter tous les éléments présents dans l’intrigue, mais c’est toujours préférable à du remplissage inutile. Une lecture que je recommande !

Note : 4 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :