Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Orange T.1 – Takano Ichigo

Résumé

Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les évènements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…

Avis

Dans ce premier tome d’Orange, Naho, la protagoniste, reçoit à sa grande surprise une lettre écrite par elle-même… mais datée de dix ans dans le futur. D’abord incrédule, elle réalise que les évènements décrits dans la missive se réalisent réellement, mais ne parvient pas toujours à mettre en pratique les conseils destinés à lui épargner des regrets futurs.

J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce manga, en raison de la ressemblance de l’héroïne avec celle de Blue Spring Ride, moralement et surtout physiquement. J’avais l’impression de retrouver Futaba, et il m’a fallu un petit moment avant de parvenir à m’en détacher. Dès que cela a été le cas, j’ai tout de suite mieux accroché.

C’est un shojo vraiment original, qui contraste avec tous ceux que j’ai pu lire jusqu’à présent. Les personnages, bien qu’ils aient parfois du mal à communiquer, ne tournent pas trop en rond, et la note tragique qui ponctue l’intrigue la rend beaucoup moins niaise que la plupart des autres œuvres du genre.

Les protagonistes sont sympathiques, on s’attache facilement à eux, même si la moitié de la bande est un peu en retrait comparé aux trois membres qui se détachent du lot (Naho / Kakeru / Suwa). En revanche, j’ai eu plus de mal avec leurs graphismes. Même si l’ensemble n’est pas laid, je ne trouve pas les dessins particulièrement beaux non plus.

L’histoire est quant à elle intéressante. Quoiqu’elle repose sur un élément assez irréaliste (une lettre venue du futur), elle a pour cadre un univers tout à fait normal, dépourvu de magie et/ou de science-fiction. Je me demande s’il y aura une explication à ce propos ou s’il s’agit juste d’un ressors purement scénaristique, mais dans un cas comme dans l’autre, ce n’est pas vraiment gênant.

Le point fort de ce manga, c’est l’émotion qui se dégage de ses pages, tous ces regrets, cette nostalgie et en même temps cette douceur que la mangaka a su mettre correctement en avant afin de transmettre les sentiments de sa petite bande. À certains égards, cette atmosphère m’aura rappelé celle du touchant Cat Street.

Ce premier tome est vraiment très prometteur. Ce n’est pas un coup de cœur, car je préfère attendre de voir ce que réserve la suite, mais le manga commence fort. J’ai hâte de lire les autres tomes !

Note : 4 / 5

2 commentaires sur “Orange T.1 – Takano Ichigo

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :