Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Pokémon : La grande aventure Rouge feu, Vert feuille et Emeraude T.3 – Hidenori Kusaka / Satoshi Yamamoto

Résumé

Quelques mois après les événements tragiques ayant touché les détenteurs de Pokédex… La Zone de Combat mettant à l’épreuve les talents des Dresseurs Pokémon est sur le point d’ouvrir ses portes. Le jeune Émeraude est un Dresseur plein de fougue qui compte bien relever tous les défis proposés, à un détail près : il ne possède pas de Pokémon…

Avis

Émeraude entre en scène dans cet arc éponyme de Pokémon : La grande aventure. Bien qu’il n’ait pas de pokémon, il se rend à la Zone de Combat, déterminé à en découdre face aux Meneurs, mais ses motivations dissimulent surtout un but plus important…

Si je devais résumer mon avis sur ce tome en deux mots, je dirais… Quelle claque ! Le problème, c’est que ce fut une claque dans le mauvais sens du terme. J’ai beaucoup apprécié le manga jusqu’à présent (certains tomes plus que d’autres), mais là… Outch ! J’ai d’ailleurs cru que je n’en verrais pas le bout.

Je ne m’attendais vraiment pas à être aussi déçue, et j’ai eu un mal fou à m’accrocher alors que je rêvais de poser ce livre et de passer à autre chose. Le scénario est très pauvre, il se cantonne essentiellement aux épreuves de la Zone de Combat, c’est-à-dire des scènes qui se suivent et se ressemblent (parce qu’évidemment, on se doute qu’Émeraude ne va pas perdre), tandis que le reste de l’intrigue doit occuper en tout et pour tout une soixantaine de pages.

La transition est d’ailleurs très abrupte par rapport à la fin du tome précédent. Il faut attendre un temps considérable avant de comprendre le lien entre les évènements de Rouge feu et Vert feuille et ceux d’Émeraude. Plus de Deoxys, plus de Team Rocket et de Crocs… Seuls deux personnages familiers ont droit à une apparition (ou plutôt une évocation plus ou moins importante).

Pour ce qui est d’Émeraude… Je dois reconnaître qu’il ne partait pas gagnant, parce que j’ai été rebutée par son design dès la couverture. Je ne m’explique pas pourquoi, je suppose que c’est une question de goût, mais son style m’a déplu au premier coup d’œil. Ce serait vite devenu secondaire s’il avait eu une personnalité intéressante, mais là encore, je l’ai trouvé totalement imbuvable. C’est simple, le seul passage que j’ai apprécié dans ce tome, c’est le moment où l’un des Meneurs le balance par la fenêtre.

Quant aux autres personnages, ils ne suffisent pas à remonter le niveau. Là où ceux des arcs précédents rivalisaient de charisme, là, seules Cathy et Charline (et Sam, à la limite) arrivent à tirer leur épingle du jeu. Les autres, je ne suis même pas sûre d’avoir retenu leurs prénoms, c’est dire combien ils m’ont marquée.

J’espère sincèrement que le tome suivant remontera le niveau de celui-ci, et que le reste du manga Pokémon : La grande aventure ne m’offrira pas d’autres déconvenues aussi cuisantes, car ce volume ne fait clairement pas honneur au reste de la série.

Note : 2 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :