Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Frozen T.3 : La Tour Grise – Melissa De La Cruz / Michael Johnston

Résumé

Nat a perdu son Drakon, Wes se meurt dans ses bras et Avo Hubik, de retour dans l’armée, menace ses amis de toute sa puissance de feu. Tout ce que la jeune fille avait réussi à accomplir n’est plus. Ne reste que la mort, la glace et le sang. Ainsi qu’un espoir, un infime espoir. Au loin, dans la plus haute tour de New Dead City, alias New York, repose le palimpseste d’Archimède, l’artefact créateur de mondes, la seule magie à même de le sauver.Mais comment Nat pourrait-elle l’atteindre quand se dressent sur sa route toute une armée, la sournoise Eliza et son propre Drakon ? Sans oublier le palimpseste lui-même qui ne livrera le sort qu’il contient que si la drakonnière s’en montre digne… et lui sacrifie tout ce qu’elle a de plus cher !

Avis

La saga Frozen se conclut dans ce troisième et dernier tome intitulé La Tour Grise. Nat et ses amis se lancent à la recherche du Palimpseste d’Archimède, afin de lancer le sort destiné à sauver le monde qui a déjà échoué par le passé. Beaucoup sont cependant déterminés à les en empêcher, et le voyage s’annonce périlleux.

N’ayant pas apprécié le tome 1 et le tome 2 encore moins, autant dire que je n’attendais pas grand-chose de ce tome 3 (je me suis juste forcée à finir la saga, puisqu’elle était dans ma PAL), et pourtant, j’ai tout de même été déçue.

Rien ne change au niveau de la magie, son usage dépend toujours de ce qui semble arranger au mieux l’intrigue. Tantôt les personnages arrivent à peine à faire quoi que ce soit, tantôt ils déchaînent des forces surpuissantes, le tout à quelques pages d’intervalles.

Et cela ne s’applique pas seulement à leurs pouvoirs. J’ai parfois eu l’impression que les protagonistes agissaient parfois d’une certaine manière, pour faire exactement le contraire dans la foulée. (Nat qui refuse de tuer des antagonistes avant de décimer une armée, Wes qui refuse de se séparer d’elle pour entrer dans Vallonis, mais qui n’hésite pas à la laisser pour retourner chercher la reine dans l’autre monde…)

Même l’émotion n’est pas au rendez-vous. Les personnages tombent comme des mouches, et c’est au mieux l’affaire d’un paragraphe, au pire d’une ligne (quand ils ne donnent pas juste l’impression d’apparaître pour mourir, coucou quelqu’un que je ne nommerais pas pour ne pas spoiler). Pas vraiment de quoi pleurer sur leur sort…

Le point le plus négatif, et qui fait que ce tome est vraiment celui que j’ai le moins aimé des trois (non pas que je porte les précédents dans mon cœur, c’est juste pire), c’est sa conclusion. Bon sang, mais c’est n’importe quoi ! Attention, spoilers dans le paragraphe suivant (désolée, mais il faut que j’exprime ma frustration).

Quel intérêt de passer un tome à tuer tous les personnages, à nous répéter jusque dans les dernières pages que Nat doit tout perdre, qu’il n’existe qu’un seul chemin qui ramènera la lumière dans le monde, mais qu’il n’y a aucune chance pour elle et ses proches… pour finir sur une happy end ? C’est une blague ?! Et comme si cela ne suffisait pas, il faut en plus qu’ils retrouvent la mémoire de leur vie antérieure ? (Enfin, pas tous, non, il y a une exception, ce qui est encore plus commode…)

Vraiment, c’est une saga que je ne recommande pas. Les thèmes paraissaient intéressants de prime abord, mais au final, même l’écologie est complètement étouffée par la magie. Si vous voulez lire une histoire bien construite, avec des personnages attachants et une intrigue solide, je vous conseille de chercher ailleurs.

Note : 1.5 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :