Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Chroniques de Zombieland T.1 : Alice au pays des zombies – Gena Showalter

Résumé

Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

Avis

Alice au pays des zombies est le premier tome de Chroniques de Zombieland. L’héroïne, qui se fait surnommer Ali, a grandi dans l’ombre de la paranoïa de son père, convaincu qu’il y avait des monstres partout autour d’eux… jusqu’à ce qu’elle voie sa famille mourir sous ses yeux, dévorée par des zombies. Pour commencer la lutte, elle se rapproche d’un groupe de tueurs dont le chef ne la laisse pas indifférente.

Cette saga m’intriguait beaucoup, notamment pour son aspect Alice au pays des merveilles, mais en fin de compte, le rapport entre cette œuvre et celle de Lewis Carroll se limite à quelques références (le titre des chapitres, le prénom de la protagoniste, un nuage en forme de lapin…). Ne vous attendez pas comme moi à un univers décalé ou parallèle, vous risqueriez d’être très déçus.

En fait, ce roman, c’est plutôt Twilight à la sauce Journal d’un vampire, mais avec des zombies. Et quand je dis Twilight, c’est vraiment Twilight. Vous remplacez Alice par Bella, Cole par Edward, Mackenzie par Rosalie et même Kat par Jessica, voire Justin par Jacob, et les similitudes vous sauteront encore plus aux yeux.

Et pourquoi Journal d’un vampire ? Parce que l’intrigue est tout de même plus sombre que celle de Twilight, mais avec des personnages beaucoup plus superficiels. Ali passe notamment plus de temps à s’intéresser au torse musclé de Cole, à se questionner sur ses liens avec Mackenzie et sur la relation qu’eux-mêmes entretiennent qu’à combattre les zombies à proprement parler.

D’ailleurs, il faut prendre son mal en patience, parce que l’action ne survient pas avant la deuxième moitié du livre. Le début est trèèès long, et pas particulièrement intéressant. Pas plus que la rivalité entre Mackenzie et Ali ou l’hypocrisie de la bande « d’amies » de Kat. Il faut endurer une ribambelle de scènes creuses ponctuées de « Je (te) le jure » à chaque dialogue et de SMS à peine lisibles avant que l’histoire décolle enfin.

Force est néanmoins de reconnaître qu’elle devient beaucoup plus palpitante à ce moment-là, donc même si ce premier tome ne m’a pas vraiment emballée, j’ai bon espoir que la suite soit meilleure, à présent que les bases, l’univers et les personnages ont été introduits. J’espère juste que le scénario ne va pas tourner au triangle amoureux (je ne sais pas pourquoi, j’ai un mauvais pressentiment…), parce que la romance n’est clairement pas l’aspect le plus passionnant de cette saga. À voir…

Note : 3 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :