Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Winged Mermaids T.3 – Etorouji Shiono

Résumé

Le royaume d’Aizen est menacé d’invasion par les forces militaires de l’impitoyable princesse Nadarika, qui s’est alliée avec Yggländ, la grande puissance émergente. Ishito Suzuki, un as du pilotage qui s’était particulièrement distingué pendant la dernière guerre, est entraîné dans une vaste opération secrète menée par sa sœur Misuzu, capitaine dans l’armée royale. Le voilà obligé de remplacer l’héritier de la couronne, tué par ses adversaires politiques ! Ishito déclare devant les caméras de télévision qu’il revendique le trône et qu’il forme un gouvernement temporaire. L’affrontement avec Nadarika devient inévitable, et Aizen est entraîné dans la crise…

Avis

Dans ce troisième et dernier tome de Winged Mermaids, la guerre atteint son paroxysme et s’apprête à entrer dans sa phase finale. Ishito, désormais roi à la place du prince Asagito, est sur le point d’affronter Yoki, son ancien élève passé à l’ennemi.

Comme je le craignais à la lecture pourtant palpitante du second tome, cette conclusion est une déception. L’idée était bonne, mais l’histoire est beaucoup trop courte ! Trois tomes, ce n’est pas suffisant pour tout développer. Les protagonistes sont négligés, tous les pans de l’intrigue se résolvent en un claquement de doigt…

C’est vraiment dommage, parce que Nadarika, Yoki et bon nombre d’autres auraient pu être vraiment intéressants s’ils avaient été mieux exploités, au lieu de quoi ce ne sont presque que des coquilles vides. Ils sont là, ils font ce qu’ils sont censés faire, le problème est réglé, fin.

Il faut d’ailleurs attendre les dernières pages du manga pour en comprendre le titre, qui fait référence à des personnages qui se sont principalement démarqués par leur inutilité chronique. Une nouvelle venue fait également son apparition dans ce tome, entraînant une rivalité amoureuse inutile et surtout sortie de nulle part.

Cette histoire avait un réel potentiel, à côté duquel elle est passée. Il n’y a aucune profondeur, aucune tension, aucune émotion, juste une introduction, quelques actions qui se succèdent et un dénouement aussi rapide que concis. Frustrant !

Note : 3 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :