Le retour de l’Oiseau-Tonnerre T.3 : L’Envol – Anne Robillard

Résumé

Logan McEwan arrive au terme de l’exploration de ses vies passées. Après avoir vu Novgorod, la plus ancienne cité russe, Florence, Boston, et même une station spatiale, il revient dans les grandes plaines américaines, les terres du capitaine Theodore Hansen, où l’attendent les ultimes révélations sur son destin hors du commun : qu’attend-on exactement de lui ? Que va-t-il accomplir ?

Avis

La saga du Retour de l’Oiseau-Tonnerre se conclut dans cet ultime tome, L’Envol. Le mal est plus déterminé que jamais à empêcher Logan d’accomplir sa mission, mais il peut toujours compter sur ses guerriers et amis, dont le cercle ne cesse de s’agrandir.

Après avoir détesté (et encore, le mot est faible) les deux premiers tomes, il en va sans grande surprise de même pour celui-là. Je ne l’aurais même pas lu si la saga n’avait pas intégré directement ma PAL dans son intégralité. Enfin, j’ai pris sur moi, et je l’ai terminée.

Le style est toujours aussi fade, les dialogues aussi superficiels, les personnages aussi creux et l’intrigue aussi plate, mais c’est un peu mieux passé, cette fois, sans doute parce que je m’y étais préparée psychologiquement.

Néanmoins, j’ai envie de crier haut et fort : tout ça pour ça ?! Après m’être ennuyée au rythme du quotidien monocorde de Logan et de ses régressions répétitives, je m’attendais au moins à une conclusion dans les formes… Eh bien non ! Tout ce à quoi nous aurons le droit, c’est « Tu as fini de visiter tes vies antérieures, tu es prêt à assumer ton destin. Fin. » Sérieusement ? Il y avait besoin de trois tomes pour en arriver à… ça ?

Je dois reconnaître que l’incarnation de Théodore Hansen est tout de même plus intéressante que les précédentes, mais là encore, je reste perplexe. Pourquoi lui n’a pas eu le droit d’être guidé ? Pourquoi ne l’a-t-on pas envoyé en régression, comme Logan ? Pourquoi n’a-t-il pas eu de guerriers aussi efficaces magiquement parlant que Rain ? Et surtout, pourquoi a-t-il échoué là où Logan réussit avec une facilité déconcertante alors qu’il ne dégage aucun charisme, qu’il n’a aucun talent d’orateur et qu’il n’a pris conscience de son destin que depuis quelques mois à peine ?

Cette saga aura été une véritable perte de temps à mon goût. D’habitude, je m’efforce toujours de retirer un point positif de mes lectures, même quand je ne les ai pas appréciés, mais là, non, vraiment, je ne vois rien. J’ai d’autres livres d’Anne Robillard qui attendent dans ma PAL, mais si sa plume est aussi plate que dans Le retour de l’Oiseau-Tonnerre, je cesserai de m’obstiner.

Note : 1 / 5

2 commentaires sur “Le retour de l’Oiseau-Tonnerre T.3 : L’Envol – Anne Robillard

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :