Les yeux jaunes des crocodiles – Katherine Pancol

Résumé

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman, c’est la vie.

Avis

Dans Les yeux jaunes des crocodiles, Joséphine se retrouve seule avec ses deux filles et de gros problèmes d’argent après le départ de son mari, Antoine. Grâce à l’aide de son beau-frère, qui l’embauche pour effectuer des traductions, elle parvient de nouveau à joindre les deux bouts, mais c’est Iris, sa sœur, qui lui proposera un arrangement moralement discutable à même de la placer à l’abri pour de bon d’un point de vue financier.

L’engouement pour ce livre n’aura pas fonctionné sur moi. J’ai passé plus de cinq cents pages à chercher un seul personnage auquel je n’aurais pas envie de mettre des claques. Ils sont tous plus insupportables les uns que les autres, y compris Joséphine en raison de sa molesse, même si elle se réveille un peu au fil des pages.

L’histoire traîne en longueur et se perd en digressions, tout cela pour se précipiter à l’approche de la fin… qui n’en est pas une. Le livre se termine au moment précis où l’intrigue aurait enfin pu rebondir, et il faudra ouvrir le suivant pour découvrir les conséquences de la plupart des évènements, ce qui ne sera pas mon cas. Je passe mon tour.

En plus de ne pas avoir aimé les personnages, je n’ai pas non plus apprécié de voir ce roman sombrer dans un manichéisme de plus en plus marqué, avec les méchants qui subissent un cuisant revers de fortune et les gentils à qui la vie sourit enfin, de toutes les manières possibles.

La majeure partie des rebondissements sont soit attendus, soit tirés par les cheveux (voire les deux à la fois). Il y a pourtant quelques passages intéressants, et le livre se lit facilement, mais cela ne l’empêche d’être trop long pour ce qu’il y a à en retirer, c’est-à-dire pas grand-chose. Une lecture que je ne recommande pas.

Note : 1.5 / 5

2 commentaires sur “Les yeux jaunes des crocodiles – Katherine Pancol

Ajouter un commentaire

  1. J’ai lu la trilogie il y a bien 5 ou 6 ans, j’avais beaucoup aimé. Je dois avouer que je ne me souviens pas grand chose de l’intrigue et des rebondissements, mais je les ai lu en vacances et j’avais passé un bon moment avec ces livres 😀

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :