The Promised Neverland T.6 : B06-32 – Kaiu Shirai / Posuka Demizu

Résumé

Au milieu de la cavalcade, la silhouette d’une mystérieuse jeune fille se dresse devant les enfants paniqués, déclarant vouloir leur venir en aide. Quant à Ray, qui s’était élancé seul afin de détourner l’attention du démon bestial, le voilà acculé par un nouveau groupe de démons aussi véloces qui terrifiants… C’est alors qu’un cavalier surgit et l’enlève in extremis !

Avis

C’est dans la situation délicate où nous avons quitté les personnages à la fin du tome 5 de The Promised Neverland que nous les retrouvons dans le sixième. Ray en particulier est en grand danger, mais voilà que deux mystérieux individus décident de leur porter secours.

Après deux tomes riches en action, celui-ci est plutôt axé sur les révélations. Les enfants de Grace Field apprennent la vérité sur le monde qui les entoure, et elle n’est pas du tout celle à laquelle ils s’attendaient. Accessoirement, moi non plus, et cette découverte me laisse assez perplexe, un peu comme le tournant pris par l’histoire.

Le suspens est toujours au rendez-vous et l’intrigue est intéressante, mais je ne me suis pas encore faite à cette nouvelle atmosphère. Celle de Grace Field était pesante, angoissante, avec l’idée d’un danger omniprésent mais malgré tout distant, alors que là, les menaces sont partout. Il ne s’agit plus de les anticiper, mais de les surmonter.

J’ai l’impression d’avoir assisté à un revirement complet et d’être désormais plongée dans une histoire et un univers très orientés fantasy, alors que les premiers tomes (exception faite des démons) paraissaient plutôt ancrés dans la réalité.

Les nouveaux personnages m’intriguent beaucoup, mais je me pose surtout des questions concernant la cohérence du monde tel qu’il se révèle être. Peut-être que des explications supplémentaires m’éclairciront dans les prochains chapitres.

En attendant, je ne sais pas vraiment quoi penser. Il y a indéniablement du bon dans ce tome, mais le sentiment qui prédomine chez moi pour le moment, c’est le regret de l’ambiance de Grace Field. J’espère vraiment que je vais finir par accrocher à la suite.

Note : 4 / 5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :