Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Syberia – Dana Skoll / Benoit Sokal

Résumé

Kate Walker, jeune avocate américaine, est envoyée dans le petit village montagnard de Valadilène pour conclure le rachat d’une usine d’automates qui appartient à la famille Voralberg. Mais à son arrivée, elle découvre qu’un héritier potentiel, Hans Voralberg, a disparu en Europe de l’Est. Créateur d’automates de génie qui a passé sa vie à chercher les derniers mammouths vivant sur Terre, il s’est lancé dans sa quête jusqu’au nord de la Sibérie. Kate devra le retrouver pour mener à bien sa mission et sera confrontée à de nombreux personnages et lieux étranges qui remettront en question la vie qu’elle s’était construite.

Avis

Syberia est la novélisation des deux premiers opus du jeu vidéo éponyme. L’histoire est celle de Kate Walker, une jeune avocate chargée de se rendre dans les Alpes pour conclure la vente d’une célèbre usine d’automates. La propriétaire décède cependant juste avant son arrivée, obligeant la protagoniste à se lancer sur la piste du dernier héritier encore vivant.

Je ne connaissais pas du tout le jeu vidéo avant de me plonger dans la lecture de ce livre, mais difficile de ne pas en reconnaître les mécanismes. L’intrigue avance au rythme de « mini-quêtes » qui se succèdent les unes à la suite des autres (trouver tel objet, tel personnage, résoudre tel problème…). C’est assez redondant, mais cela m’a tout de même moins gênée que dans les adaptations romancées d’Assassin’s Creed.

S’il y a un point que je déplore particulièrement dans Syberia, c’est le manque de subtilité dans le traitement et le développement de Kate. Dès les premiers chapitres, son désintérêt à l’égard de son petit ami est flagrant, et j’ai plutôt eu tendance à me demander ce qu’elle faisait avec lui à la base, plutôt que quand ils allaient rompre. En fait, autant j’ai trouvé intéressante l’idée de l’héroïne abandonnant derrière elle une vie d’avocate bien rangée pour se laisser griser par l’aventure, autant tout ce qui tourne autour de ses relations et intérêts amoureux m’a paru superflu. On ne croit pas une seconde à sa romance avec Dan, et ses autres sentiments semblent survenir comme un cheveu sur la soupe, d’autant qu’ils n’ont aucun impact sur l’histoire.

De même, le détective privé et le collaborateur du patron de Kate ne servent à rien d’autre qu’à enfoncer le clou. « Kate est hors d’atteinte, la Kate que nous connaissions a disparu… ». Il n’y a aucune place à l’interprétation, alors même qu’il est relativement facile de comprendre les enjeux et les thèmes de ce roman. Ce gros manque de finesse m’a particulièrement dérangée dans la seconde partie du livre.

D’ailleurs, je l’ai moins appréciée que la première, pour cette raison, mais aussi à cause des pesants frères Bourgoff. Jeu vidéo oblige, ils sont les antagonistes qui sèment des embûches sur le chemin de l’héroïne. C’est peut-être pratique pour rallonger la durée de vie d’une partie, mais à la lecture, je n’ai eu qu’une envie : les voir disparaître au plus vite pour avancer enfin dans l’intrigue et dans le voyage vers Syberia.

J’ai tout de même pris plaisir à lire ce roman. Les personnages secondaires sont attachants, notamment Oscar et Hans, et certains passages, surtout dans les derniers chapitres, sont très émouvants. J’ai aimé, moi aussi, accompagner ce vieil homme à la poursuite de son rêve.

En conclusion, ce livre n’est pas un chef-d’œuvre de la littérature, il contient de nombreux défauts et incohérences, mais il offre également des moments très touchants. Qui plus est, il m’a donné envie de m’essayer au jeu vidéo, un jour prochain.

Note : 3.5 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :