La Rose écarlate T.3 : J’irai où tu iras – Patricia Lyfoung

Résumé

Maud a découvert le visage de celui qui se cache derrière le nom du Renard. Celui quelle prenait pour un justicier au grand cœur et qu’elle admirait plus que tout n’est autre que Guilhem de Landrey. Blessée dans son orgueil, Maud accepte malgré tout l’aide de Guilhem pour retrouver l’assassin de son père. Leur enquête les mène tous droit vers un incroyable trésor.

Avis

Dans ce troisième tome de La Rose écarlate, Maud a désormais découvert la double identité de Guilhem, et fait équipe avec lui afin de percer les secrets du carnet de son père, dans l’espoir que cela la mène jusqu’à son assassin.

Ma critique va être sensiblement la même que pour les deux premiers tomes : c’est amusant, distrayant, on passe un bon moment de lecture, mais ce n’est pas non plus transcendant. Les rebondissements s’enchaînent beaucoup trop facilement (Maud qui accroche par hasard avec son épée la lettre contenant pile l’information dont ils ont besoin pour pouvoir poursuivre leurs investigations, c’est gros…)

Malgré cela, les aventures de Guilhem et Maud ne sont pas désagréables à suivre, j’ai même plutôt bien ri à la lecture de ce tome, avec le pauvre petit cœur de la Rose écarlate qui est mis à rude épreuve par l’arrivée d’un nouveau personnage assez… exubérant.

Je poursuivrai donc l’histoire en compagnie du duo de justiciers, en route pour de nouveaux horizons.

Note : 3.5 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :