Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Aberrations T.1 : Le réveil des monstres – Joseph Delaney

Résumé

Le Shole, un monstrueux brouillard, a englouti des régions entières de l’Angleterre et continue son expansion vers le nord. Ceux qui s’y trouvent piégés meurent ou sont transformés en créature immondes : les aberrations.
Dans le duché de Lancaster, Crafty, treize ans, est l’un des rares survivants qui peut traverser ces étendues maudites. Recruté pour servir au château, il devient l’apprenti d’une mystérieuse guilde qui l’envoie effectuer des missions dans les zones dangereuses. Mais bientôt, le garçon devine que les aberrations ne représentent peut-être pas le plus grand danger…

Avis

Aberrations est la nouvelle saga de Joseph Delaney, également auteur du célèbre Épouvanteur et, plus récemment, d’Arena 13. Avec Le réveil des monstres, il nous embarque pour une histoire tout aussi frissonnante, celle de Crafty, un jeune garçon doté d’origines particulières qui lui permettent d’être recruté pour enquêter sur le Shole, un mystérieux brouillard qui gagne régulièrement du terrain et tue les êtres vivants normaux, quand il ne les change pas en monstres.

Je dirais que ce début de saga se place à mi-chemin entre l’Épouvanteur (avec les lieux qui rappellent le comté, les créatures obscures et dangereuses contre lesquelles il faut lutter, les compétences spéciales des Feys qui évoquent un peu celles des septièmes fils…) et Arena 13 (le Shole fait vaguement penser à la Barrière, derrière laquelle se trouve un monde hostile et mystérieux, fatal à presque tous ceux qui s’y aventurent).

Difficile de se prononcer avec un premier tome, mais je dirais qu’il est prometteur. J’ai d’abord été un peu rebutée par l’attitude de certains personnages, en particulier le Chef Mancien, qui est en dépit de ses qualités profondément injuste et aveugle. J’ai eu peur de voir l’intrigue s’enliser dans un « seul contre tous » (ou presque) de Crafty pendant que Vipère continuerait à agir en toute impunité, mais heureusement, ça n’a pas duré.

Remercions pour cela les personnages secondaires, plutôt plaisants dans l’ensemble. La reine du Marécage, guerrière féroce et redoutable, n’est pas sans rappeler une certaine Grimalkin, et se révèle vite comme une alliée de poids. Click, initialement très antipathique, montre par la suite un meilleur visage. Lucky est un peu effacé par rapport aux autres, et je lui souhaite un meilleur traitement par la suite. Quant au Duc, il est tout le contraire du Chef Mancien : juste, progressif, à l’écoute, et toujours désireux d’améliorer les choses. Je l’ai particulièrement apprécié.

L’intrigue en elle-même est assez riche en action pour ne pas s’ennuyer, même si, évidemment, il ne s’agit que d’une introduction à l’univers du Shole. Comme les mouches de porte, on découvre sur le tas ce qui se passe réellement à l’intérieur du brouillard, ainsi que les moyens mis en œuvre pour le contrer. Il ne fait aucun doute que l’on en apprendra (et comprendra) davantage au fil des prochains tomes.

Aberrations s’annonce donc comme une saga intéressante, et Joseph Delaney signe un premier tome plus que correct, qui plaira sans aucun doute à ses lecteurs habituels, et qui en séduira probablement de nouveaux. À suivre…

Note : 3.5 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :