Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Léonie T.1 : Première en (presque) tout – Zidrou / Falzar / Godi

Résumé

Léonie est première de classe. Depuis toute petite, pour plaire à sa maman qui l’élève seule, elle n’avait pas le choix : elle devait être la meilleure. Mais il y a un domaine où elle n’est pas première : l’amitié ! Comment va-t-elle réussir à se faire des amies ? Pour cela, il n’existe malheureusement pas de manuel à étudier… Mais Léonie ne manque pas de ressources pour inventer sa propre méthode.

Avis

Léonie : Première en (presque) tout est un spin-off de la bande dessinée L’élève Ducobu. Comme son titre l’indique, c’est Léonie Gratin, alias Miss 10/10, qui en est le personnage principal.

Même s’il lui est déjà arrivé d’être au cœur de certaines planches de la BD initiale, il est agréable de découvrir Léonie sous un autre jour et de voir l’envers du décor, c’est-à-dire le prix de son excellence.

Si l’humour est toujours présent, il l’est tout de même moins que dans les aventures de Ducobu, et la mélancolie occupe une place prépondérante. Tout du long, Léonie évoque sa solitude, son incapacité à se faire des amis, car elle a plus de facilité à s’entendre avec ses livres de classe qu’avec ses condisciples.

C’est une œuvre touchante qui nous montre que tout n’est pas parfait, même lorsque l’on est prétendument au sommet, et que le succès a un prix. Les illustrations m’ont semblé moins vives que celles de Ducobu, ce qui colle parfaitement avec l’image plus sage et plus pondéré de Léonie, en contraste avec le tempérament exubérant du cancre.

J’ai cependant déploré que ce dernier ne soit pas un peu plus présent. Certes, il a sa propre série et sa présence aurait peut-être risqué d’éclipser Léonie, mais il s’agit d’un personnage important pour elle. Qui plus est, elle a toujours paru le considérer comme un ami (et même plus), or là qu’elle en recherche, ce fait est totalement occulté.

C’est donc un premier tome intéressant que nous offre ce spin-off, davantage porté sur les émotions que le rire, qui satisfera tous les fans de l’univers de Sainte-Potache. J’espère tout de même que la relation Ducobu/Léonie sera plus développée dans les ouvrages suivants, que je dévorerai à n’en pas douter avec le même plaisir.

Note : 3 / 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :